Loading. Please wait...

Infos détaillées

Der Himmel über Berlin
1987 – Allemagne de l’Ouest, France
128' – 1.66:1 - Couleur / N&B - Dolby Digital / Dolby Stereo
RéalisationWim Wenders
ScénarioWim Wenders, Richard Reitinger
MusiqueJürgen Knieper, Laurent Petitgand
ImageHenri Alekan
AvecBruno Ganz, Solveig Dommartin, Otto Sander, Curt Bois, Peter Falk…
Fiche IMDBhttps://www.imdb.com/title/tt0093191
Projection Cinéclub06/03/2024

Catégories

Tags

Les Ailes du désir

l’écoute infinie

En 1987, Wim Wenders, épaulé à l’écriture par l’écrivain et scénariste Peter Handke, réalise Les Ailes du désir dans un Berlin coupé en deux par son célèbre mur, et encore au cœur des divisions Est-Ouest. Il signe alors son retour en Allemagne après sa “période américaine”.

Deux anges, Damiel et Cassiel, contemplent la ville, encore meurtrie par la guerre et par la misère qui lui a succédée. Immortels, ils passent ainsi leurs journées à observer les passants et à écouter leurs monologues intérieurs, sans pouvoir interagir avec eux et sans que ceux-ci ne les voient. Damiel, lassé de cette vie immatérielle, découvre l’existence de Marion, une trapéziste en exil dans un cirque en faillite, dont il tombe amoureux ; et se met peu à peu à désirer l’existence incarnée des mortels au point de vouloir renoncer à sa vie d’ange.

La vie des anges, basée sur une expérience permanente d’observation, est guidée par les gens qu’ils suivent. Cette posture d’écoute perpétuelle, profonde, contemplative des passants, construit la narration
du film. Elle se mêle au geste même du cinéaste. Les anges deviennent une sorte de prolongement de sa vision, alors que Wim Wenders finit par désapprouver cette contemplation passive : « Vive le monde ! A bas le monde derrière le monde » s’écrit l’ange Damiel. Comment dépasser cette écoute passive ? Comment celle-ci fait-elle naître le désir d’être avec l’autre ? Comme le souligne Frank Curot, ce dépassement nécessite de « descendre des hauteurs qui protègent mais isolent pour connaître le monde réel des cinq sens et la fusion amoureuse »1Frank Curot, “Les Ailes du désir, complexité d’un espace filmique”, dans Michèle Estève (dir.), Wim Wenders, Paris, Lettres modernes Minard, “Etudes cinématographiques “, 1994, p.187. C’est là tout l’enjeu du film.

Les Ailes du Désir propose une expérience singulière de l’écoute au cinéma, qui est à la fois un geste de bienveillance, celui du cinéaste pour ses personnages, et un geste créateur de désir. Ce désir est celui de la découverte et de la compréhension de l’autre, celui de l’union. Toutes ces questions trouvent évidemment un écho particulièrement frappant dans une ville divisée par un mur détruit deux ans plus tard, et que les fantômes de la Seconde Guerre mondiale hantent toujours.

Roman Delmas
Les Ailes du Désir - bande-annonce
  • 1
    Frank Curot, “Les Ailes du désir, complexité d’un espace filmique”, dans Michèle Estève (dir.), Wim Wenders, Paris, Lettres modernes Minard, “Etudes cinématographiques “, 1994, p.187
Lire Détails Détails Like

Partagez sur vos réseaux sociaux :

Ou copiez et partagez simplement cette url :
Articles similaires
Site is using a trial version of the theme. Please enter your purchase code in theme settings to activate it or purchase this wordpress theme here