Loading. Please wait...
Recherche

Akira (1988), Katsuhiro Ōtomo Olivier, technicien au STM, vous conseille...

Qui est le meilleur réalisateur? Kubrick? Welles? Tarkovski? Kurusawa? (inserez ici votre réalisateur preféré)?  Il y a débat.

Mais à la question quel est le meilleur film de tout les temps? Je ne vois qu’Akira. 

Akira est le film qui répond à tout les critères définissant une oeuvre d’art. Ils se qualifie haut la main aux spécificités techniques et plastiques de ce que constitue le cinéma. Il excelle dans tout ce qu’il propose. C’est un chef d’œuvre incontestable. Encore plus intemporel que « l’Entrée en gare de la Ciotat, deux minutes d’arrêt. »

Akira, est le cheval de Troyes de l’animation japonaise. En 1988, quelques dessins animés (essentiellement des series) s’exportent correctement aux USA et en Europe, sans être mémorable, de qualité discutable, ces séries sont des petits phénomènes : Speed Racer, La Bataille des Planètes, Goldorak, Albator, Astro boy, Candy, Dragon ball… l’animation japonaise ronronne et tourne un peu en rond. Lorsqu’Akira débarque dans les salles, c’est du jamais vu. Il est connu pour être de niche avec une réputation geek, alors qu’avant toutes chose c’est un film de cinéma. Un Chef d’oeuvre du Cinéma.

 Fort d’ un budget d’un milliard (…de yens…) Otomo à carte blanche pour faire son 1er film. Il unit les studio dans un effort de guerre et ensemble, ils redéfinissent les techniques d’animation. Nous passons d’un rythme de 8/12 images secondes à 24, se qui relègue les animateurs de Disney à la seconde division, limite séniles et grabataires.  Je ne vois que Ninja Scroll (1993) et puis des années plus tard Les studio Ghibli et Satoshi Kon qui ont eu ce niveau d’exigence.

Je pourrais résumer Akira ainsi: « suite à un cataclysme (covid 19), les jeux olympique de Tokyo 2020 n’ont pas eu lieux. Drame économique, pauvreté, organisation en bande religieuse, radicalisme social, politique des humains pour survivre dans un Tokyo faisant banqueroute ». Assez bizarrement, jamais les films de SF n’ont vu aussi juste. Nous ne mangeons pas de soleil vert, nous n’avons pas de voiture volante et même si Biff Tanen a bel et bien été président du monde libre, aucun film n’a eu ce niveau de vision prophétique à échelle locale et globale.

Pour ce qui est de l’intrigue, Kaneda est le leader d’une bande de motards. Apres une bataille contre les clown, une bande rivale, Tetsuo, le numéro 2 de la bande, percute un infecté du covid. Il est emmené aux urgences… Akira est une oeuvre exigeante et complexe, dans un genre cyberpunk réarrangé. Cinematograhiquement parlant, c’est une œuvre dont le contrôle est total. Chaque image, chaque mouvement, chaque raccords, son, musique est maîtrisé à l’extrême. Voir akira c’est s’exposer a un chef d’œuvre vertigineux.

Je déclare, qu’a daté du moment ou paraîtront ces quelques lignes, qu’Akira est le meilleur film de l’univers, de tout les temps, oeuvre la plus parfaite du 7eme art. Si vous souhaitez remettre en question le titre de meilleur film de l’univers, je vous invite à venir en débattre. Bureau a 075. Venez avec votre champion. 

Disclamer: il y a un age minimum pour voir ce film. Akira est violent. Bien moins violent que la réalité d’un lundi matin, mais violent malgré  tout. 

Olivier Burgain

Catégories

Tags

Partagez sur vos réseaux sociaux :

Ou copiez et partagez simplement cette url :
Articles similaires
X