Loading. Please wait...

Infos détaillées

1968 – France
58' – Couleur - 1,66:1 - Mono - 35mm
RéalisationOrson Welles
ScénarioOrson Welles, d'après le roman de Karen Blixen
MusiqueJean-Joël Barbier, Aldo Ciccolini et Erik Satie
ImageWilly Kurant
MontageClaude Farny
ProductionMicheline Rozan
AvecJeanne Moreau, Orson Welles, Roger Coggio...
Fiche IMDBhttp://www.imdb.com/title/tt0063127

Catégories

Tags

Une Histoire immortelle

Il y a dans le cinéma d’Orson Welles, conteur d’histoire hors pair, des questions récurrentes, des thèmes qu’on retrouve dans « la géologie et le relief 1Pour reprendre l’expression d’André Bazin dans le chapitre sur Citizen Kane et La Splendeur des Amberson, « le grand diptyque : Géologie et relief »» de son œuvre monumentale. Une histoire immortelle, quatorzième long métrage du cinéaste adapté d’un roman de Karen Blixen, ne déroge pas aux principes fondamentaux de Welles. Davantage, il porte en lui la quintessence de son œuvre, de ses obsessions. Ses cinquante-cinq minutes (le film était destiné à la télévision française) suffisent à créer un monde entier, régi par les aspirations d’un mégalomane, par les passions qui en découlent.

A Macao, à la fin du XIXème siècle, le personnage de Charles Clay, riche homme d’affaire cynique à l’orée de sa vie, atteint d’une maladie mortelle, la goutte, est d’abord introduit par le regard et les remarques du voisinage, des marchands. Ce procédé d’introduction évoque La Splendeur des Amberson, les gens du quartier discutent de la famille qui habite cette grande demeure intimidante, la splendeur du titre. Clay habite également dans une splendide et immense bâtisse qui témoigne de son statut social. Une grande demeure derrière un portail, où l’on peut très bien imaginer la présence d’une pancarte « no tresspassing » (séquence d’introduction de Citizen Kane). Car comme Kane avant lui, Clay est un riche mégalomane solitaire et reclus, qui n’a d’autre compagnie que son fidèle majordome, M.Levinski, le juif errant comme l’appellera Virginie, jouée par Jeanne Moreau. Sa demeure est sa prison. L’obsession des lignes, qui viennent fracturer l’écran comme des barreaux, enferme les personnages dans leurs propres conditions.  Des grilles des portes et des portails, des colonnes de marbre, des colombages au plafond jusqu’aux lignes d’un fauteuil en osier. Lui est enfermé par sa richesse, et ses aspirations de puissant homme d’affaire. Le jaune doré des murs lui rappelle constamment non sans ironie qu’il ne connaît rien d’autre que sa richesse. Il ne connaît pas les livres, ceux où l’on raconte des histoires, mais uniquement ses livres de compte que son serviteur lui conte et conte encore.

Lire la suite sur Amorces

Jean-Baptiste Heimburger
The Immortal Story (1968) - The opening narration on the clerk

 

  • 1
    Pour reprendre l’expression d’André Bazin dans le chapitre sur Citizen Kane et La Splendeur des Amberson, « le grand diptyque : Géologie et relief »
Lire Détails Détails Like

Partagez sur vos réseaux sociaux :

Ou copiez et partagez simplement cette url :
Articles similaires

L’Intrusa

14 août 2021

Une femme sous influence

14 août 2021

Phantom of the Paradise

14 août 2021

Call me by your name

14 août 2021

Les Ailes

14 août 2021

Senses

14 août 2021

Au poste !

14 août 2021

Under the Silver Lake

14 août 2021

Halloween

14 août 2021

Roma

14 août 2021

Journal intime

14 août 2021

Train de Nuit

14 août 2021

Ayka

14 août 2021

Don Quichotte

14 août 2021

Les Éternels

14 août 2021

Sur la plage de Belfast

14 août 2021

Birth of a Nation

14 août 2021

L’Été de Kikujiro

14 août 2021

Horizons perdus

14 août 2021

Massacre à la tronçonneuse

14 août 2021

Tel Aviv on Fire & Dachra

14 août 2021

Les Oiseaux de passage

14 août 2021

Jessica Forever

14 août 2021

Los Silencios

13 août 2021

Tenzo

13 août 2021

Douleur et gloire

13 août 2021

Détective Pikachu

13 août 2021

Les Films rêvés

13 août 2021

Parasite

13 août 2021

The Lighthouse

13 août 2021

Cartel

13 août 2021

Les Mille et une Nuits

13 août 2021

Mia Madre

13 août 2021

Entre deux rives

13 août 2021

The Assassin

13 août 2021

Carré 35

16 décembre 2017

Outrage Coda

16 décembre 2017

Mother!

17 novembre 2017

The Neon Demon

17 novembre 2017

Down by Law

17 novembre 2017

Doctor Strange

16 novembre 2017

Paranormal Activity

4 janvier 2012

District 9

4 janvier 2012

Black Swan

8 novembre 2011

Je veux seulement que vous m’aimiez

30 juin 2011

Pieds nus sur les limaces

9 avril 2011

Nine

17 avril 2010

Liberté, la nuit

15 mars 2010

La Possibilité d’une île

15 mars 2010

Fish Tank

8 mars 2010

Bright Star

8 mars 2010

Les Noces rebelles

15 février 2010

Frost / Nixon, l’heure de vérité

15 février 2010

Mensonges d’État

15 février 2010

Ils

15 février 2010

Hunger

15 février 2010

L’Échange

15 février 2010

Innocents – The Dreamers

15 février 2010

Cloverfield

15 février 2010

Avoda

15 février 2010

Le Temps des amoureuses

15 février 2010

Jennifer’s Body

15 février 2010

Gran Torino

15 février 2010

Mesrine

15 février 2010

Zion et son frère

15 février 2010

The Wrestler

15 février 2010

Watchmen : Les gardiens

15 février 2010

Henri-François Imbert

15 février 2010

Tokyo Sonata

15 février 2010

Le Secret de Terabithia

15 février 2010

Star Trek

15 février 2010

Seul contre tous

15 février 2010

Septième ciel

15 février 2010

Quatre nuits avec Anna

15 février 2010

Quantum of Solace

15 février 2010
X