Loading. Please wait...

Infos détaillées

SORTIE DE L’USINE VUE N° 91,1 / 91,2 / 91,3 / 91,4)
1895 à 97 – France
1' environ – N&B - Silencieux
RéalisationLouis & Auguste Lumière
ANÉMIC CINÉMA
1925 – France
8' – N&B - Silencieux
RéalisationMarcel Duchamp
LE LION DES MOGOLS
1924 – France
106' - 1,33:1 - N&B - Silencieux - 35mm
RéalisationJean Epstein
ScénarioJean Epstein, d’après une idée d’Ivan Mosjoukine
AvecIvan Mosjoukine, Nathalie Lissenko, Camille Bardou, Alexiane, Louis Zellas, François Viguier, Joe Alex, Vouthier, Henri Prestat...
Fiche IMDBhttps://www.imdb.com/title/tt0191246/
Projection Cinéclub09/02/2022 à 12h45

Catégories

Tags

Sortie(s) de l’usine Lumière / Anémic Cinéma / Le Lion des Mogols

Non pas une mais des Sortie(s) de l’usine Lumière. Ainsi la question du multiple est-elle partout au cœur des débuts industriels du cinéma. D’abord bien sûr, comme nous l’apprend Benjamin, parce que le cinéma met fin – avec la photographie – au principe d’unicité et d’aura de l’œuvre d’art à une ère devenue celle de la reproductibilité technique. Ensuite parce qu’elle ouvre une nouvelle époque culturelle. La simplicité de la production et de la reproduction mécanisée, ainsi que celle des interventions sur les objets qui en découlent, va également autoriser la prolifération – pour de multiples raisons (commerciales, idéologiques accidentelles, malveillantes…) – d’occurrences distinctes de l’original.

C’est notamment l’aventure exemplaire du film de Marcel Duchamp Anémic Cinéma, dont l’auteur découvre trente-cinq ans plus tard qu’il circule affublé de plans inconnus, attribués finalement à Eisenstein (!). La malice de l’artiste – après qu’il ait le premier institué la pratique du détournement – l’enjoint à valider également la contrefaçon, fragilisant le concept même d’original. Les frères Lumière introduisaient quant à eux dès leurs premiers films, de manière innocente et pour différents besoins, un autre principe de version : le remake ; commettant sur deux ans quatre occurrences des fameuses Sortie(s) qui ont fait sur le XXème siècle l’objet de tant de questionnements.

La dernière version du Lion des Mogols a été établie à partir d’un négatif original nitrate acquis par la Cinémathèque Française et d’une copie teintée d’époque en format réduit Pathé Baby1Retrouvée par la Cineteca de la Universidad de Chile produite pour une distribution dans les pays hispanophones. Le tournage simultané, à plusieurs caméras, était généralement adopté par la société Albatros productrice du film. Ce protocole de réalisation de multiples simultanés spécifique à cette époque du « muet » est d’ailleurs visible dans le film lui-même qui prend place dans les coulisses du milieu cinématographique parisien.

Grégoire Quenault
Le lion des Mogols/The Lion of the Moguls (Jean Epstein, 1924): 1. Opening scene
  • 1
    Retrouvée par la Cineteca de la Universidad de Chile
Lire Détails Détails Like

Partagez sur vos réseaux sociaux :

Ou copiez et partagez simplement cette url :
Articles similaires
X