Loading. Please wait...

Infos détaillées

2001 – France
90' – Couleur
RéalisationRaymond Depardon
SonClaudine Nougaret
MusiqueGabriel Fauré
ImageRaymond Depardon
Fiche IMDBhttp://www.imdb.com/title/tt0284409
Projection Cinéclub04/04/2012 à 12h45

Catégories

Tags

Profils paysans : L’Approche

Raymond Depardon, reporter-photographe et ci­néaste issu d’une famille d’agriculteurs de Saône et Loire, revient ici à ses origines pour garder la trace d’un monde rural voué à disparaître. Face au dépeuplement des régions de moyennes montagnes qu’on nomme la diagonale du vide, si­tuée des Ardennes à l’Ardèche, Depardon réalise un film centré sur la parole et le quotidien des paysans. Le projet s’étend sur 10 ans, de 1998 à 2008, d’où émergeront trois long-métrages : L’Approche (2001), Le Quotidien (2005) et La Vie moderne (2008).

Le premier volet résulte de deux ans de rencontres et d’échanges avec les protagonistes. Depardon évoque cette approche comme une épreuve, ce monde étant doté d’une cer­taine méfiance envers l’étranger. Le temps et la patience sont les éléments fondateurs de son projet. Avec Claudine Nouga­ret, ingénieur du son, il se positionne dans la cuisine du pro­priétaire où la table joue un rôle central : lieu de l’échange , du partage, de la confrontation, du repos, du repas journalier. Le choix d’une caméra Super-16 et d’une pellicule 800 ASA per­mit un tournage léger : « il ne faut pas que le cadre bouge, pour mieux suivre la parole. J’essaie de faire oublier q’on est au cinéma, J’essaie que le spectateur ressente au plus près ce que nous avons vécu. »1Depardon, « Le Temps », in Claire Devarrieux et Marie-Christine Navacelle (dlr.), Cinéma du réel – Ciné-Journal de Depardon, Autrement, Paris, 1988, p.107.

Il qualifie la parole des paysans de « précise, imagée, retenue et moderne »2Depardon, Paysans, Points, Paris, 2009, non paginé. Et c’est elle, ajou­tée des silences et des gestes du quotidien, qui nous permet de rencontrer ces paysans.

Le film ne sort qu’au Saint André des Arts à Paris et dans une salle à Marseille. Le cinéaste souhaita préserver la dimension intime que donne à voir ce film en limi­tant sa diffusion, ce qui n’empêcha pas la critique de remarquer et de soutenir son travail.

Aurélie Bonamy
Profils paysans : L’Approche
  • 1
    Depardon, « Le Temps », in Claire Devarrieux et Marie-Christine Navacelle (dlr.), Cinéma du réel – Ciné-Journal de Depardon, Autrement, Paris, 1988, p.107.
  • 2
    Depardon, Paysans, Points, Paris, 2009, non paginé.
Lire Détails Détails Like

Partagez sur vos réseaux sociaux :

Ou copiez et partagez simplement cette url :
Articles similaires
X