Loading. Please wait...

Catégories

Tags

L’Île aux fleurs / Les Glaneurs et la glaneuse

Fruits défendus !

L’écologie s’intéresse à nos modes de production et de consommation industrielle, qui font place à la société du gaspillage. Les Glaneurs et la glaneuse, comme L’Île aux fleurs, traitent de la vie de ces biens, et pour le second d’une simple tomate. Mais ils traitent également de leur  incohérente circulation, et de celle du déchet que ces biens deviennent imparablement, au travers de quoi ils examinent différents aspects du consumérisme, sociaux, matériels ou alimentaires, ainsi que les questions de la récolte, du recyclage et de la transformation.

Le désormais célèbre film de Jorge Furtado, L’Île aux fleurs, est une fable sur l’agriculture, l’économie et l’organisation sociale de la consommation dans les sociétés modernes. Elle passe en revue, dans une démonstration éblouissante teintée d’une terrible ironie, les différentes étapes de la vie d’un fruit vers l’ordure, son invraisemblable cheminement depuis sa création jusqu’à l’exil et la putréfaction. Les Glaneurs et la glaneuse, s’inscrit dans le genre de l’essai audiovisuel, où l’on découvre combien l’ « art » de la récupération des produits du gaspillage n’est pas un simple un geste artistique, mais une longue tradition, le glanage.

Ce dernier « road-documentary » est bercé par la douceur poétique d’Agnès Varda et ses techniques de caméra à l’épaule. Il accorde une place importante aux témoignages d’une série de personnes qui vivent au jour le jour du glanage, dont la réalisatrice examine dans une vision très personnelle, le concept, l’origine, et l’évolution jusqu’à la société contemporaine. L’obstruction qui est aujourd’hui faîte à cette pratique en dit finalement long sur notre organisation sociale actuelle, et surtout sur son injustice, notre individualisme, et notre indifférence. Par ailleurs, « avec ce film, Varda s’initie à la DV, découvre les possibilités de la petite caméra numérique, et visiblement, s’amuse beaucoup, jouit des couleurs, éprouve et communique le désir de faire de nouvelles images, reprend vie et vitesse »1BENOLIEL Bernard / Cahiers du cinéma n° 548, juillet-août 2000.

Annette Gonzalez Parra
L' île aux fleurs - Jorge Furtado (1989) - [HQ]
  • 1
    BENOLIEL Bernard / Cahiers du cinéma n° 548, juillet-août 2000
Lire Détails Détails Like

Partagez sur vos réseaux sociaux :

Ou copiez et partagez simplement cette url :
Articles similaires
X