Loading. Please wait...

Infos détaillées

Tystnaden
1963 – Suède
95' – 1,37:1 - N&B - Mono - 35mm
RéalisationIngmar Bergman
ScénarioIngmar Bergman
MusiqueJ.S Bach
ImageHarry Kampf
AvecIngrid Thulin, Gunnel Lindblom, Jorgen Lindblom, Haakan Jahnberg, les “Eduardini”, Eduardo Guttierez, Lissi Alandh...
Fiche IMDBhttp://www.imdb.com/title/tt0057611
Projection Cinéclub19/01/2011 à 12h45

Catégories

Tags

Le Silence

Troisième volet de la trilogie de chambre d’Ingmar Bergman, après A travers le miroir (1961) et Les Communiants (1962), Le Silence a provoqué de vives polémiques par son traitement frontal de la sexualité, s’attirant les foudres de la censure aux Etats-Unis comme en France. Un emballement médiatique qui créa l’effet inverse, le film remportant un succès conséquent.

Le Silence suit les déambulations de deux soeurs, l’une mourante et alitée, l’autre libre sexuellement, et le fils de cette dernière, terrés dans la chambre d’hôtel d’une ville en guerre. Partant d’une expérience personnelle, Bergman centre son oeuvre sur la relation perverse des soeurs, celle qui est malade vivant par procuration, ce silence étant « d’abord celui d’une féminité livrée à elle-même. »1Jean Collet, « Le Silence », Télérama, 29 mars 1964. Le réalisateur plonge ses personnages « dans le silence, l’immobilité pour mieux capter leur vie : les moindres tressaillements des paupières […], tout proclame la vie. Intense et fragile à la fois »2Ibid. ; il en résulte une sensualité omniprésente. Si les personnages se croient libres, le film exprime au contraire « l’isolement des êtres dans leur prison de chair, de désir, de souffrance. »3Jean de Baroncelli, « Le Silence », Le Monde, 18 mars 1964. Bergman laisse voguer ses personnages dans un hôtel où le mutisme pesant des habitants laisse transparaître « l’impossibilité de se comprendre, de se faire comprendre. »4George Dupeyron, « Le Silence », Revue Europe, Septembre 1964.

L’indépendance est à son point de rupture, lorsqu’elle se transforme en isolement ou en débordement affectif, laissant les personnages se confronter aux limites imposées par l’état de guerre et les liens familiaux.

Mélissa Blanco
THE SILENCE Trailer
  • 1
    Jean Collet, « Le Silence », Télérama, 29 mars 1964.
  • 2
    Ibid.
  • 3
    Jean de Baroncelli, « Le Silence », Le Monde, 18 mars 1964.
  • 4
    George Dupeyron, « Le Silence », Revue Europe, Septembre 1964.
Lire Détails Détails Like

Partagez sur vos réseaux sociaux :

Ou copiez et partagez simplement cette url :
Articles similaires
X