Loading. Please wait...

Catégories

Tags

Le Monde du silence

Historicité de l’écologie

Dans les années 1950, le monde sous-marin est encore totalement inconnu. Dans la foulée de la création en 1946 du GRS (Groupe de Recherches Sous-marines) qu’il dirige, l’explorateur et océanographe français Jacques-Yves Cousteau crée un laboratoire mobile de recherche, de plongée et de tournage à bord du navire Calypso. Pendant deux ans avec son équipe, il explore cet univers fantasmagorique des fonds de la Méditerranée, de l’océan Indien, du golfe Persique et de la mer Rouge. La plongée sous-marine en autonomie dont il est un des principaux inventeurs vient de naître. Tout est encore à montrer et à inventer techniquement : les caméras sous-marine, les soucoupes plongeantes, l’éclairage sous-marin, etc.

Le Monde du silence est un des premiers films du monde sous-marin, le premier à remonter des images en couleurs, prises à 75 mètres de profondeur. Ces scènes uniques, techniquement sensationnelles pour l’époque, ont permis de faire découvrir ce qu’alors seuls quelques rares plongeurs pouvaient voir. Obtenant la Palme d’or au Festival de Cannes en 1956, Le Monde du Silence a joué un rôle incomparable dans le développement de la pratique sous-marine et la connaissance du milieu.

Si le film reçoit un accueil enthousiaste à sa sortie, il suscite de nombreuses polémiques dans les années 1990 autour de certaines scènes choquantes pour le spectateur contemporain – mais vingt-cinq ans après le tournant écologique de son auteur… Comme le fait remarquer François Sarano : « Ces images ont été tournées à une époque où l’on ne connaissait rien de l’océan, encore peuplé de monstres marins. Chasser les phoques et les baleines, c’était la norme. On considérait la mer et ses ressources, inépuisables. Il n’y avait pas encore de conscience écologique ».1Source : https://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/07/08/01016-20150708ARTFIG00254–le-monde-du-silence-un-film-pas-si-degueulasse.php (consulté le 27 février 2022)

Et c’est justement cette conscience que l’équipe Cousteau va progressivement développer, donnant le sentiment qu’au delà des mers c’est le monde du vivant qu’il faut préserver, commençant, avec les films, l’éducation d’un public à l’échelle planétaire. Le Monde du Silence est une intrusion certes sauvage dans le « nouveau monde » mais Cousteau était encore lui-même à l’époque de la réalisation du film un pur produit de son temps. Le film marque surtout la naissance de l’archéologie sous-marine, nous fait découvrir une beauté et une richesse insoupçonnée, offrant un voyage extraordinaire dans un monde qui ne nous appartient pas mais dont nous sommes aujourd’hui tragiquement responsables.

Kenichi Sano
« Le Monde du silence » (1956)
  • 1
    Source : https://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/07/08/01016-20150708ARTFIG00254–le-monde-du-silence-un-film-pas-si-degueulasse.php (consulté le 27 février 2022)
Lire Détails Détails Like

Partagez sur vos réseaux sociaux :

Ou copiez et partagez simplement cette url :
Articles similaires
X