Loading. Please wait...

Infos détaillées

Trudno byt bogom
2014 – Russie
177' – 1.66:1 - N&B - Dolby Digital - 35mm
RéalisationAlexei Guerman
ScénarioAlexei Guerman, Svetlana Karmalita, d’après le roman éponyme d’Arcadi & Boris Strougatski (1964)
MusiqueViktor Lebedev
Imageladimir Ilin, Yuri Klimenko
AvecLeonid Yarmolnik, Yuri Tsurilo, Aleksandr Chutko, Dmitri Vladimirov,Valentin Goloubenko, Evgueni Gertchakov, Oleg Botine...
Fiche IMDBhttps://www.imdb.com/title/tt2328813
Projection Cinéclub02/12/2020 à 12h

Catégories

Tags

Il est difficile d’être un dieu

Le dernier film d’Alexeï Guerman, sorti sur les écrans de façon posthume, aurait dû être son premier film (la première version du projet date de 1968). Ce projet, adapté du célèbre roman éponyme des frères Strougatski, l’a accompagné au cours de toute sa carrière et s’est métamorphosé au cours des années, au gré de l’évolution du style du cinéaste, mais aussi du monde qui l’entoure.

Dans ce film fantastique à l’atmosphère apocalyptique où un historien de la Terre se retrouve plongé sous le nom de Don Roumata dans la vie moyenâgeuse et cruelle d’une autre planète, au royaume d’Arkanar, le « muthos » (l’histoire) est à la limite de la disparition. Le film est rempli à excès de corps, d’objets, d’odeurs, de gestes et de sons, rendant l’intrigue parfois illisible. « Les circonstances sont ce avec quoi il nous faut composer (…) en ce sens, Sartre a raison de soutenir que l’existence précède l’essence »1MERCIER Claire, La cinéfable, entre drame et récit, L’Harmattan, Paris, 2017, p. 15-16, écrit Claire Mercier. C’est au fond la question que pose le film : que devient-on lorsque tout ce qui nous entoure nous pousse à abandonner nos derniers espoirs et idéaux et de céder à la cruauté et à l’entropie ?

A l’origine de la traduction et publication du premier scénario de ce film dans la collection qu’elle dirigeait aux éditions L’Harmattan, Claire Mercier était particulièrement intéressée par la manière dont ce qu’elle appelle le « scéno-texte » évolue au cours du demi-siècle de gestation du projet, puis disparaît, résorbé par l’hyper-matérialité du film, mais dont la « cinéfable », elle, continue d’irriguer et « de hanter le film terminé »2Ibid., p. 17.

Eugénie Zvonkine
Il est difficile d'être un dieu - Bande Annonce

 

  • 1
    MERCIER Claire, La cinéfable, entre drame et récit, L’Harmattan, Paris, 2017, p. 15-16
  • 2
    Ibid., p. 17
Lire Détails Détails Like

Partagez sur vos réseaux sociaux :

Ou copiez et partagez simplement cette url :
Articles similaires
X