Loading. Please wait...

Infos détaillées

Dead Ringers
1988 – Canada
116' – 1,66:1 - Couleur - Dolby - 35mm
RéalisationDavid Cronenberg
ScénarioDavid Cronenberg et Norman Snider, d’après le roman Twins de Bari Wood et Jack Geasland
MusiqueHoward Shore
ImagePeter Suschitzky
AvecJeremy Irons, Geneviève Bujold, Heidi von Palleske, Shirley Douglas, Barbara Gordon, Stephen Lack...
Fiche IMDBhttps://www.imdb.com/title/tt0094964/
Projection Cinéclub15/12/2021 à 12h45

Catégories

Tags

Faux-semblants

Le monstre c’est l’autre et le comble de la monstruosité c’est bien entendu l’altérité absolue qu’est la similitude »1GRÜNBERG Serge, Entretiens avec David Cronenberg, Éditions de l’Étoile/Cahiers du cinéma, Paris, 2000, p. 110.. Faux-semblants théorise ce rapport à la dualité monstrueuse, à travers l’histoire d’Elliott et Beverly, jumeaux identiques tous deux joués par Jeremy Irons, qui est dédoublé à l’image grâce à un artifice technique apparenté au split-screen, mais que l’on s’efforce de rendre invisible. Le film évoque ce que Freud théorise en 1919 comme étant « l’inquiétante étrangeté »2Cf. FREUD Sigmund, L’inquiétante étrangeté, Gallimard, Paris, 1985., ce sentiment d’inquiétude provoqué par une impression de familiarité légèrement détournée, à l’instar du motif du doppelgänger : le sosie, le double. Les jumeaux vivent de manière très fusionnelle, partageant vie professionnelle, appartement, amantes… La possible indistinction ou confusion des deux personnages donne lieu à la dimension proprement anxiogène du film. Une fois deux ou deux fois un : l’une des formes les plus simples et primaires de la multiplication se retrouve problématisée dans ce film au travers de ces figures à la fois profondément humaines et monstrueuses par leurs actes et leur interchangeabilité. Les jumeaux sont eux-mêmes déchirés entre aspiration à la séparation et impossibilité de se détacher l’un de l’autre.

Ici, le multiple est organique, issu de la division cellulaire (développant des jumeaux au moment de la gestation) et de la division de l’écran (le split-screen). Le monstrueux n’est pas spectaculaire, comme on a l’habitude de le voir dans d’autres films de Cronenberg qui usent volontiers de nombreux trucages très matériels, mais bien minimaliste, à l’image du mode de multiplication. Le multiple est médical, clinique, évoquant à la fois la vie… et la mort en puissance.

Violette de La Forest
Faux Semblants ( bande annonce VOST )
  • 1
    GRÜNBERG Serge, Entretiens avec David Cronenberg, Éditions de l’Étoile/Cahiers du cinéma, Paris, 2000, p. 110.
  • 2
    Cf. FREUD Sigmund, L’inquiétante étrangeté, Gallimard, Paris, 1985.
Lire Détails Détails Like

Partagez sur vos réseaux sociaux :

Ou copiez et partagez simplement cette url :
Articles similaires
X