Loading. Please wait...
Recherche

Atelier de rencontre #25 – Stéphane Batut

Après quatre années passées à Paris VIII en section cinéma sous l’enseignement combiné de Jean Henri Roger et Philippe Arnaud, il s’essaye à la réalisation de courts métrages. Mais assez vite, on lui propose de travailler en tant que chargé de figuration puis comme directeur de casting sur des films comme N’oublie pas que tu vas mourir de Xavier beauvois, Petites de Noémie Lvovsky, Dieu seul me voit de Bruno Podalydes, Comment je me suis disputé d’Arnaud Desplechin.

Il sera ensuite amené à réunir le casting des films de cinéastes aux univers à la fois très singuliers et très différents.

Il s’engage, quinze ans plus tard, dans la réalisation de documentaires. Le premier en 2007 : Le chœur qui dépeint une communauté de quartier, occupée à réinventer le monde, dans un café parisien, chaque matin de l’entre-deux- tours des élections présidentielles. Le second, Le rappel des oiseaux questionne le rapport que nous entretenons à la mort, au regard d’un rituel funéraire tibétain. Le film est présenté en compétition française au Cinéma du réel. Il y reçoit le prix du patrimoine de l’immatériel. Il sort en salle en avril 2015. Accompagné de nouveau par Zadig films, il réalise en 2018 son premier long métrage de fiction, Vif-argent qui conjugue des registres aussi différents que le fantastique et le documentaire. Le film est retenu par les sélectionneurs de l’ACID pour le festival de Cannes 2019. Il obtient alors une très belle presse. Il sort en salle fin août et reçoit le prix Jean Vigo, celui du festival des Champs Elysée et le prix Louis Delluc pour le premier film.


FILMOGRAPHIE

Courts métrages

1989 : Le Carrefour

1992 : Les Apprentis Fiancés

2010 : Le Chœur

2014 : Le Rappel des oiseaux

Long métrage

2019 : Vif-Argent

Catégories

Tags

Partagez sur vos réseaux sociaux :

Ou copiez et partagez simplement cette url :
Articles similaires
X