Fondue en larmes – Guillaume Anglard

Ce film peut être vu comme un poème, appréhendé comme une réactualisation des mythes anciens évoquant l’entrée vers les enfers et la renaissance par le sacrifice de l’autre. Fondue en larmes est aussi une ode à la nature, aux cours d’eau, à la vie.

2007 – 1:66 - Couleur - SRD - Super 16mm (format d'exploitation : 35mm, Beta num)
Réalisé dans le cadre du : Master Réalisation et Création – Réalisation : Guillaume Anglard – Assistanat réalisation : Grégory Marza – Scénario : Guillaume Anglard –
Image : Olivier Bertrand – Son : Alexandre de Alcantara – Montage : Nicolas Vidal – Décors : Nicolas Lanvin – Maquillage FX : Flore Chandès, Benoit Dumont – Costumes : Sandrine Pelletier – Musique : Thomas Bloch – Avec : Cyrielle Voguet, Vincent DespratProductionLes Productions Aléatoires

Ces images me hantent, leur force m’émeut. Leur emprise sur moi me pousse à les faire découvrir à autrui. Aujourd’hui, elles sont tellement ancrées en moi qu’il me faut les matérialiser. (Extrait de la note d’intention)

Guillaume Anglard a accepté de mettre à notre disposition de nombreux éléments sur le film (scénario, story-board, notes d’intentions…). Merci à lui.

Originaire de Saint Junien en Haute Vienne, Guillaume Anglard réalise ses premiers essais filmiques à l’adolescence grâce au CACL (Club des Amateurs Cinéastes de Limoges). Il y réalise Pateau et TLVSN (en vidéo) puis Spatium Tempus, sa première expérience avec le Super 8, format qu’il ne cesse d’explorer. Muets, poétiques et énergiques, ces premiers courts mettent en place la direction formelle qu’il empruntera dans ses autres créations.

Il s’installe ensuite à Paris pour suivre deux formations consécutives: la première, accès technique de l’image, au BTS Audiovisuel J. Prévert, l’autre, théorique et pratique, à l’Université de Paris 8. Il y développe son goût pour le cinéma d’avant garde, expérimental, différent… A l’université, il réalise Ex Pavement And All, s’en suit Fondue en larmes son premier court métrage professionnel produit par les Productions Aléatoires. On retrouve dans ses films son intérêt pour la forme, le mouvement, la nature, le grain argentique, ainsi que le travail sur le son et la musique.

Membre de l’Etna (atelier de cinéma à Paris), ceci lui offre les outils nécessaires à l’exploitation de ses projets. Il collabore beaucoup avec des musiciens (clips, performances) et réalise des travaux de commandes comme la conception de séquences génériques ou de séquences « esthétiques ».

Sélections en Festival :

  • Festival du court métrage de Limoges (Mars 2008)
  • Festival Ecrans libres (Aigues-Mortes, Novembre 2007)
  • Festival Paris tout court (Paris, Janvier 2007)
  • Festival C Trop court (Jeumont, Septembre 2007) : Prix des personnalités et Prix des professionnels
  • Sélectionné au Label de La Maison du Film Court en 2005

Projections :

  • Avant première parisienne à la salle Kodak (Paris, Septembre 2006)
  • Programmation de courts métrages au cinéma le Ciné Bourse (Saint Junien, Février 2007)
  • Avant première limousine au cinéma Le Sénéchal (Guéret, Mars 2007)
  • Programmation Fenêtre sur courts au cinéma Le Lido (Limoges, Mars 2007)
  • Programmation de courts métrages organisée par la Maison du Film court à la S.A.C.D. (Paris Mars 2007)
  • Programmation de courts métrages organisée par Kino Yono (Paris, Septembre 2008)
  • Programmation de courts métrages sur le thème de l’eau au cinéma Le Bijou (Les Festiv eau, Noisy-le-Grand, Juin 2009)
  • Les 40 ans de Paris 8, Cinéma L’Ecran (Saint-Denis, Octobre 2009)

Les commentaires sont clos.