Le Baron de Crac

Baron Prášil
1962 – Tchécoslovaquie
83' – 1,37:1 - Mono - N&B teinté - 35mm
Date de sortie Tchécoslovaquie : 21 septembre 1962
Date de sortie France : 20 mars 2014
Réalisation : Karel Zeman
Scénario : Karel Zeman
Musique : Zdenek Liska
Image : Karel Zeman
Avec : Milos Kopecký, Rudolf Jelínek, Jana Brejchová, Karel Höger, Rudolf Hrusinsky, Eduard Kohout, Jan Werich, Nadesda Blazickova…
Fiche Imdb : https://www.imdb.com/title/tt0054665/
Projection au ciné-club le 11/12/2019

Malgré un contexte de censure propre aux pays soviétiques d’après guerre, le cinéma d’animation tchèque parvient, même si avec un peu de retard, à s’imposer sur la scène européenne. L’État voit le film d’animation comme un outil pédagogique et finance les projets de quelques pionniers parmi lesquels se trouve Karel Zeman.

Celui-ci débute avec des marionnettes qu’il anime image par image, en passant par des personnages en verre filé et des dessins animés. Il est à la recherche infatigable de nouvelles techniques d’animation et de trucages qui lui valent fort justement le titre de successeur de Méliès. Sa signature se perfectionne de film en film et sa passion pour les histoires de Jules Vernes l’amène à adapter librement la figure du célèbre baron de Münchahausen, officier authentique, que les extravagantes vantardises avaient déjà mené maintes fois à l’écran.

L’intérêt qu’on peut porter à l’œuvre « ne tient pas d’abord aux péripéties, d’une intrigue qui joue habilement avec les conventions du récit d’aventures, il vient du parti esthétique de Zeman »1BOURGET Jean Loup, « Le chaînon manquant : Karel Zeman ressuscité », Positif, n° 442, Paris, juin 2000, p. 98-100. qui consiste pour l’essentiel à faire mouvoir des personnages réels dans des décors du 18e siècle sortis directement des gravures de Gustave Doré. L’extraordinaire film de Zeman est en noir et blanc mais les détails du récit sont eux mêmes mis en valeurs par des scènes teintées qui nous rappellent les films de l’époque du muet. « Il y a là une multitude d’effets, plus faciles à éprouver qu’à dé-crire, qui suscitent l’admiration, l’amusement et le trouble ».2ibid.

Les commentaires sont clos.