Nosferatu, fantôme de la nuit

Nosferatu, Phantom der Nacht
1979 – RDA / France
107' – 1,85:1 - Mono - Couleur - 35mm
Date de sortie RDA / France : 25 février 1979
Date de sortie France : 17 janvier 1979
Réalisation : Werner Herzog
Scénario : Werner Herzog
Musique : Florian Frickle, Popol Vuh
Image : Jörg Schmidt-Reitwein
Avec : Klaus Kinski, Isabelle Adjani, Bruno Ganz, Roland Topor...
Fiche Imdb : https://www.imdb.com/title/tt00079641/
Projection au ciné-club le 31/10/2018

Le remake, dont le terme remonte aux années 1940, existe dans son principe depuis les débuts du cinéma. Il est, selon Guy Hennebelle, « une reconfection par un autre cinéaste, à partir du même scénario, d’un film déjà       réalisé » 1HENNEBELLE Guy (Dir.), Le remake et l’adaptation, CinémAction, n°53, octobre 1989, p.9, et, comme précise Raphaëlle Moine, « qui extrait [du film source] certains éléments pour les recomposer dans l’univers d’un autre réalisateur, dans un autre environnement, historique, filmique, cinématographique » 2MOINE Raphaëlle, Remakes: Les films français à Hollywood, CNRS Editions, 2007, Paris. La métamorphose est donc opérée à plusieurs niveaux, par l’esthétique et les styles propres aux cinéastes, les thématiques abordées, l’influence des technologies contemporaines du remake, etc.

Ainsi, lorsque Werner Herzog adapte en 1979 un des chefs d’oeuvre du cinéma muet allemand, le Nosferatu de Murnau, il y apporte, bien qu’il le reprenne presque plan par plan, un regard contemporain, habité par de nouvelles problématiques. Il propose d’une part un film européaniste à l’ère d’une Allemagne divisée, notamment par le choix de 2 versions, allemande et anglaise, et d’autre part une interprétation en accord avec la libération des moeurs de l’époque marquant « plus nettement sa sympathie pour Nosferatu contrairement à son aïeul bien plus puritain » 3DANEY Serge, « Nosferatu, fantôme de la nuit », Les Cahiers du cinéma n°298, mars 1979.

Même si son hommage incontestable attire les foudres des critiques, considérant Murnau comme intouchable, le cinéaste fait renaitre une nouvelle fois le vampire, le rendant plus immortel que jamais.

Roxane Delcroix et Marina Vaz

Les commentaires sont clos.