Afrique 50 / Techniquement si simple / Avoir 20 ans dans les Aurès

Afrique 50
1950 – France
17′ – N&B – Sonore
Réalisation : René Vautier
Musique : Fodéba Keita
Techniquement si simple
1970 – France
10′ – N&B – Sonore
Réalisation : René Vautier
Avoir 20 ans dans les Aurès
1972 – France
97' – Couleur - Mono - 35mm
Date de sortie France : 12 mai 1972
Réalisation : René Vautier
Scénario : René Vautier
Musique : Yves Branellec, Pierre Tisserand
Image : Pierre Clément, Danier Turban
Avec : Philippe Léotard, Yves Branellec, Philippe Brizard, Jacques Canselier, Alexandre Arcady, Jean-Michel Ribes
Fiche Imdb : http://www.imdb.com/title/tt0163537/
Projection au ciné-club le 02/11/2016

Icône absolue du cinéma engagé, René Vautier est dé­coré de la Croix de guerre à l’âge de 16 ans pour ses activités dans la Résistance. Résistant par nature, il est de tous les com­bats, caméra au poing. Contre l’Afrique française d’abord, puis en devenant compagnon-cinéaste de la libération algérienne. Contre l’Apartheid ensuite, les mensonges d’État, les hypocrisies de l’information. Pour les luttes sociales, et sa Bretagne natale…

Déjà tourné au péril de sa vie, Afrique 50 est son pre­mier film. Il est aussi le premier film anticolonialiste français. Dénonçant la réalité honteuse de la situation africaine, le film lui vaudra treize inculpations en France, la prison, et sera inter­dit plus de quarante ans… Il ne récupèrera la copie de son film qu’en 1995, qui ne sera diffusée à la télévision française pour la première fois qu’en 2008, signe que dans la triste « françafrique » d’aujourd’hui il dérange encore …

Peu après, et bien que poursuivi pour atteinte à la sûreté de l’État Français, il entreprend en 1958 L’Algérie en flammes. Ce sont les premières images tournées depuis le maquis algérien, qu’il a rejoint. Blessé à deux reprises par des balles françaises, il finira par faire deux ans dans les prisons algériennes, qu’il doit à l’intervention des services secrets français. Libéré, il en­tame alors une série de films accompagnant la phase concrète de l’indépendance. Il tourne plus tard, Techniquement si simple, et Avoir vingt ans dans les Aurès, son film de fiction.

Grégoire Quenault

Les commentaires sont clos.