Soleil Ô

1973 – France / Mauritanie
98' – N&B - Mono - 35mm
Date de sortie France : 4 janvier 1973
Réalisation : Med Hondo
Scénario : Med Hondo
Musique : George Anderson
Image : François Catonné
Avec : Armand Abplanap, Yane Barry, Bernard Bresson, Greg Germain, Théo Légitimus, Robert Liensol
Fiche Imdb : http://www.imdb.com/title/tt0062285/
Projection au ciné-club le 16/03/2016

Un travailleur africain arrive à Paris avec une vision idéalisée de la France et fait face à la réalité de celle-ci. Ainsi, après les visions d’ailleurs proposées par le catalogue Lumière et le Tabou de Murnau, Soleil Ô présente une vision d’ici, celle d’un observateur d’une autre origine.

Soleil Ô instaure une suite de confrontations de visions, de représentations imaginaires : celle idéaliste de l’immigré africain, qui parle de « Douce France », et celle du Francais qui pense « Invasion noire ». Lors d’un entretien un journaliste remarque « grâce à vous et à quelques autres, nous nous voyons, nous, hommes blancs, regardés » (1). Med Hondo analyse cette impression : « on se sent épié parce que l’on cultive la différence depuis que l’Occident a colonisé l’Afrique. […] Même si vous êtes reçu chez des gens cultivés ou intelligents, ils vous épient car ils ont reçus une image de vous qui a été apprise au travers des livres, la culture quotidienne, et à partir de là ils vous confrontent à l’idée qu’ils se font de vous » (2).

Soleil Ô donne une existence aux relativités des regards et des images que chacun se fait de l’autre. Le protagoniste principal n’est ici pas un individu ; il incarne tous les déplacés, comme le souligne son titre, qui reprend un chant d’esclaves haïtiens transportés vers l’Amérique.

Sarah Moustakim

Les commentaires sont clos.