Minority Report

2002 – USA
145' – 2,35:1 - Couleur - DTS - 35mm
Date de sortie USA : 17 juin 2002
Date de sortie France : 2 octobre 2002
Réalisation : Steven Spielberg
Scénario : Scott Franck, John Cohen
Musique : John Williams
Image : Janusz Kamiński
Avec : Tom Cruise, Colin Farrell, Max von Sydow, Samantha Morton
Fiche Imdb : http://www.imdb.com/title/tt0181689/
Projection au ciné-club le 10/02/2016

En 2002, Steven Spielberg adapte la nouvelle Minority Report de l’écrivain Philip K. Dick, influence considérable pour de nombreux cinéastes voulant s’attaquer au genre de la science-fiction.

La voyance est ici au cœur du sujet via la figure du précog, être mutant possédant le don de prescience et utilisé par la police pour pré-voir les crimes. Le film nous plonge dès le début au cœur d’un crime passionnel, la scène nous apparaissant de deux manières différentes, à la fois à travers les visions des précogs diffusées sur un écran tactile, dans un ordre discontinu, manipulables par l’homme qui saisit alors les images, les déchiffre puis les interprètes afin d’identifier la scène du meurtre ; mais également sous nos yeux, au moment même où l’action se déroule, et donc directement depuis le point de vue des personnages. Car ce qui intéresse Steven Spielberg dans cette vision doublée d’une même scène, c’est le titre même du film, le rapport minoritaire. En effet, dans certains cas, les prédictions se révèlent fausses, un pourcentage très faible mais réel de ses visions condamnant des innocents à la prison.

Dans cette utopie construite autour d’un régime totalitaire où le crime n’existe pas, deux visions s’opposent. Doit-on se méfier du pouvoir absolu des images ou plutôt suivre l’adage de Saint-Thomas qui nous dit « je ne crois que ce que je vois », au risque de sacrifier une partie de la population?

Romain Tourbillon

Les commentaires sont clos.