L’Enigme de Kaspar Hauser

Jeder fur sich und Gott gegen alle (Chacun pour soi et Dieu contre tous)
1974 – Allemagne
110' – 1,66:1 - Couleur - Mono - 35mm et super8
Date de sortie Allemagne : 1 novembre 1974
Date de sortie France : 29 octobre 1975
Réalisation : Werner Herzog
Scénario : Werner Herzog
Musique : Pachelbel, Orlando de Lassus, Albinoni, Mozart
Image : Jörg Schmidt-Reitwein
Avec : Bruno S., Walter Ladengast, Brigitte Mira, Hans Musaus…
Fiche Imdb : http://www.imdb.com/title/tt0071691/
Projection au ciné-club le 18/03/2015

Kaspar Hauser est un homme qui a marqué le 19ème siècle. Il a grandi captif, sans contact humain, il ne sait ni parler ni marcher lorsqu’il est trouvé sur une place de Nuremberg. Son existence questionne les penseurs. « En cinquante ans, plus de mille livres et plus de dix mille essais lui ont été consacrés » (1).

Werner Herzog fasciné par l’inédit, réalise la première adaptation cinématographique : « (d’) un homme à l’état nu, (…), se trouvant brusquement jeté dans la société » (2). « Je me suis surtout inspiré d’une sorte d’autobiographie (…) écrite par Kaspar lui-même » (3) explique le cinéaste. Pour incarner Kaspar Hauser, Herzog choisit Bruno S.. Ayant vécu des vies analogues Kaspar Hauser et Bruno S. sont caractérisés par une « personnalité sauvage » (4) qui les rend « incompressible(s) et inassimilable(s) par la société » (5). Le cinéaste fait appel aux faits réels et historiques et à la sensibilité de Bruno S. pour offrir au spectateur un regard nouveau.

L’imagination de Herzog se superpose au réel, et élève l’énigmatique parcours de Kaspar Hauser au rang de légende.

Felicidad Guarda
(1) (3) Michel Ciment, « Entretien avec Werner Herzog », In Positif, n°169, mai 1975, p.8.
(2) Jean Delmas, « L’énigme de Kaspar Hauser », In Revue Jeune Cinéma, n°88, juilletaoût 1975, p.14.
(4) (5) Jean Delmas, op.cit., p.15.

Les commentaires sont clos.