Le Sommeil d’or

2012 – Cambodge / France
110' – Couleur
Date de sortie France : 12 décembre 2012
Réalisation : Davy Chou
Scénario : Davy Chou
Musique : Jérôme Harré
Image : Thomas Favel
Son : Vincent Villa
Fiche Imdb : http://www.imdb.com/title/tt2087847/
Projection au ciné-club le 03/12/2014

Davy Chou a grandi en France alors que ses parents fuyaient le régime des Khmers Rouges. Son grand-père était un producteur de l’époque de l’âge d’or du cinéma cambodgien, avant 1975. En 2008, Davy Chou se lance à la recherche des 400 films que son grand-père a produits.

Le Sommeil d’or commente des images passées. Le dispositif du témoignage, comme évocation de moments perdus, nourrit l’imagination du spectateur. Dans un sentiment d’urgence, Davy Chou filme les témoins d’un cinéma détruit. Il convoque des acteurs, techniciens, producteurs de cette époque dans le but de véhiculer oralement la légende de ce cinéma perdu et condamné par l’histoire d’un pays à la manière de Rithy Panh qui cherche à exorciser le drame vécu par le peuple cambodgien (1). « La mise en scène […] devait […] répondre à un seul impératif : comment faire voir ces films, au delà de leur absence physique ? Dans chaque séquence, nous avons essayé de déployer une nouvelle stratégie d’approche de ce centre absent. » (2).

Film d’archive presque sans archives filmiques (3), Le Sommeil d’or se prête au jeu de la recomposition par le récit. Par son dispositif, ce film constitue une allégorie de la légende: un récit fictif et oral lié à des faits réels.

Annabelle Aventurin
(1) (2) Dossier de presse Le Sommeil d’or, Bodega Film Distribution.
(3) Eric Derobert, « Le Sommeil d’or », In Positif, n°620, octobre 2012, p.58.

Les commentaires sont clos.