L’Année dernière à Marienbad

1960 – France
93' – 2,35:1 - N&B - Mono - 35mm
Date de sortie France : 25 juin 1961
Réalisation : Alain Resnais
Scénario : Alain Robbe-Grillet
Musique : Francis Seyrig
Image : Léon Sanz
Avec : Giorgio Albertazzi, Delphine Seyrig, Sacha Pi­toëff...
Fiche Imdb : http://www.imdb.com/title/tt0054632/
Projection au ciné-club le 29/02/2012

L’Année dernière à Marienbad, second long mé­trage d’Alain Resnais, fut écrit avec Alain Robbe-Grillet, après Hiroshima mon amour (1958), pour lequel il collabora avec Marguerite Duras. Le film peut se résumer ainsi : « Dans une ville d’eau composite de plusieurs autres, mais qu’il nomme Marienbad (…) un narrateur à l’accent italien aborde une belle inconnue et tente de la persuader qu’il l’a déjà rencontrée aupa­ravant, et à coup sûr, l’année dernière. » (1)

Bien que récom­pensé par le Lion d’Or à Venise, le film suscita de vives réactions au moment de sa sortie. Resnais « rêvait qu’on ne puisse pas déterminer quelle [était] sa première bobine … » (2) et selon les deux auteurs, « il n’y a pas de solution au film. On peut dire que c’est un film sur l’incertitude de l’amour ou un film sur les univers parallèles (…) On peut dire que c’est un film sur l’ima­ginaire, ou sur la persuasion, ou sur la communication. » (3) Parmi les multiples interprétations, l’une d’elles est la possibilité que « les épisodes du passé, comme ceux du présent, soient partiellement ou même complètement imaginés, ou rêvés, ou reconstruits de travers. Il n’y a peut-être rien eu d’autre qu’un désir qui prend forme petit à petit sous l’influence des mots, par la persuasion et la suggestion. » (4) Ou simplement, L’Année dernière à Marienbad est « justement l’histoire d’une com­munication entre deux êtres, un homme et une femme, dont l’un propose et l’autre résiste, et qui finissent par se trouver réunis, comme si c’était depuis toujours. » (5)

Anastasia Antonopoulou
(1) Robert Benayoun, Alain Resnais, arpenteur de l’imaginaire, éd. Stock, Paris, 1980, p. 87
(2) Propos d’Alain Resnais recueillis par Antoine De Baecque, Libération, 27/08/2004.
(3) Propos d’Alain Resnais et d’Alain Robbe-Grillet recueillis par Pierre Billard, Cinéma n° 61, Novembre 1961, p. 7-8.
(4) J. Brunius, «Chaque année à Marienbad, ou la discipline de l’incertitude», Positif n° 329-330, Juillet 1988, p. 26.
(5) Alain Robbe-Grillet, L’Année dernière à Marienbad, Les éd. de Minuit, Paris, 1961, p. 17.

Les commentaires sont clos.