Place aux jeunes

Make way for tomorrow
1937 – USA
91' – 1,37:1 - N&B - Mono - 35mm
Date de sortie USA : 9 mai 1937
Date de sortie France : 28 septembre 1966
Réalisation : Léo Mac- Carey
Scénario : Viña Delmar d’après la pièce de H. et N. Leary et le roman The years are so long de J. Lawrence
Musique : George Antheil, Victor Young
Image : Wiliam C. Mellor
Avec : George Antheil Victor Young
Fiche Imdb : http://www.imdb.com/title/tt0029192/
Projection au ciné-club le 17/11/2010

Aux États-Unis, la comédie est en plein essor lorsque est projeté sur les écrans Place aux jeunes. Écrit par Viña Delmar d’après une pièce de Henry et Noah Leary, basée elle-même sur un roman de J.Lawrence, ce film est le quinzième long-métrage de Leo McCarey. Malgré une certaine reconnaissance acquise dans le cinéma burlesque après avoir dirigé plus de trois cents court-métrages dont les célèbres Laurel & Hardy, Leo Mc Carey se voit accorder par la Paramount un budget très limité. Si l’accueil de la critique américaine fut bon, le film sera un échec commercial et ne sera pas distribué à l’étranger.

L’aventure d’un couple qui a élevé cinq enfants et qui, à la suite d’ennuis d’argent, se trouve réduit à vivre à leur charge, ne semble pourtant pas être sujet à polémique. Mais si la perte d’indépendance financière est à la base du récit de Place aux jeunes, la séparation du couple qui en résulte est « ce qui constitue aux yeux de McCarey le ou les péchés mortels de la société contemporaine, à savoir l’égoïsme et l’irresponsabilité, l’individualisme mal compris, le matérialisme qui ronge le tissu social en détruisant les valeurs ancestrales sans avoir su en créer de nouvelles. » (1) Le mythe du «self made man» si cher aux citoyens américains est attaqué, les valeurs se trouvent inversées, et les rôles échangés.

Alors que Léo McCarey reçoit en 1937 l’oscar du meilleur réalisateur pour The Awful truth, il dira ne pas avoir été récompensé pour le bon film : « Si j’ai vraiment du talent, dit-il à propos de Make way for tomorrow, c’est là qu’il apparaît.» (2)

Laura Stoll-Devise
(1) Jacques Lourcelles, « McCarey l’unique », Leo McCarey : le burlesque des sentiments, Paris, Cinémathèque Française; Milan, Mazzotta, 1998, p.10.
(2) Leo McCarey à propos de Make way for Tomorrow, « Leo et les aléas », propos recueillis par Serge Daney et Louis Storecki, Cahiers du Cinéma n°163, février 1965, p.20.

Les commentaires sont clos.